Changement

Publié le par Sandra

« Le propre de l’Homme est de transformer ce qui l’entoure, sa nature est de vivre artificiellement.  […] Ce pouvoir nouveau, pourquoi ne pas l’utiliser pour atteindre l’objectif le plus fascinant : améliorer l’Homme lui-même ? »

Albert Jacquard, Eloge de la différence

Qu’est-ce que cela signifie « s’améliorer » : S’humaniser, se civiliser, s’élever ?
S’améliorer, c’est devenir meilleur, changer en mieux. Meilleur en quoi ? Meilleur que quoi, que qui, dans quels domaines ? Et dans quel sens : plus performant ou bien plus humain ?

S’il s’agit de performances, on peut se demander : Est-ce que les progrès scientifiques, l’accès à plus de connaissances peuvent contribuer à rendre l’Homme meilleur ? Meilleur, au sens de « plus bon », plus de bonté, d'humanité. Dans l’absolu, que serait un homme bon ? (ou une femme, mais bon, dès qu'on dit d’une femme qu’elle est bonne, ça fait tout de suite un autre effet…) en gros, c'est quelqu’un de bienveillant et d’aimant.
Quel sens cela a-t-il lorsqu’on sait qu’en chacun d’entre nous, il y a du bon et du mauvais. La bonté ou l'humanité peuvent-elle s’acquérir, se développer ? Devenir meilleur, c’est peut-être réussir à mettre en exergue ce qu’il y a de bon en soi, sans pour autant refouler ou camoufler ce qu’il y a de mauvais. Mais en le transformant.
Car si l’homme peut transformer son environnement, c’est-à-dire ce qu’il y a d’extérieur à lui, il n’y a pas de raison a priori qu’il ne soit pas capable de transformations intérieures.

En chaque être humain, il y a une part immuable et une partie en mouvement, susceptible de changer. Maintenant, pourquoi changer, pourquoi vouloir s’améliorer ? Parce que sinon, on meurt. Un homme qui n’évolue pas régresse. Le mouvement, le changement, c’est la vie.

Publié dans citations

Commenter cet article