Je(u) d'écriture

Publié le par Sandra


Le nez gelé, les lèvres blêmes, j'entre chez elle. Des secrets de femme s'emmêlent et se démêlent. Les fenêtres béent, le vent se lève. L'éphémère se révèle... j'en tremble, je stresse, le vent m'énerve.
Mes rêves se perdent, c'est bête... je désespère. 
Prendre le temps de rêver, d'espérer...

J'entends : C'est prêt ! elle me présente le dessert et le sert... je déteste les crêpes, les desserts, les entremets. Je me lève. Légèrement penchée vers elle, je cherche mes clefs... je reste ? 

...

Yes ! je reste. J'enlève mes vêtements lentement (les vestes etc.), prends sept crêpes et les jette. Hélène, hébétée se relève. Elle semble vexée, gênée, embêtée ; elle se ferme.

"Tempère, tempère !!" me répète ce cher Herbert, présent, très présent même. Herbert, c'est le frère d'Hélène, je l'exècre, le genre de mec énervé dès le lever. Berk ! 

Bref. Je prends mes clefs, cherche l'ensemble de mes repères et rentre chez mes pères,
Éternellement rebelle...

Ce texte a une particularité. Laquelle ?
Quand vous aurez trouvé, je vous propose d'en écrire un à votre tour suivant la même contrainte.

 « L'accent circonflexe est l'hirondelle de l'écriture. »
Jules Renard, Journal, 8 mai 1901

Publié dans Cita-Quiz'

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article